2011 Resident Coordinator Annual Report

Monsieur le Secrétaire Général,

 

 

            J’ai l’honneur de soumettre à votre haute bienveillante attention, le rapport relatif à la coordination des activités opérationnelles du Système des Nations Unies en Côte d’Ivoire, au titre de l’année 2011.

 

Introduction (contexte sociopolitique)

L’année 2011 s’est déroulée dans un contexte de crise postélectorale en Côte d’Ivoire, marqué par des tensions politiques, militaires, sociales et humanitaires. La situation politique, découlant de la contestation des résultats du second tour du scrutin présidentiel de novembre 2010, a entrainé une dégradation rapide de la situation sécuritaire dans le pays dès le début de l’année, le blocage progressif de l’administration publique, et finalement une situation de conflit militaire. Les cinq mois de conflit ont provoqué le déplacement – au niveau interne et régional - des populations, l’abandon des activités économiques, la perte de revenus, et des violations des droits de l’Homme. Ceci a davantage dégradé les conditions de vie des ménages et la vulnérabilité socio-économique des populations s’est accrue.

Le personnel non-essentiel des agences du Système des Nations Unies (SNU) a été évacué pour des raisons de sécurité, et le reste du personnel a connu des sévères restrictions de mouvements. Dans ce contexte, les activités opérationnelles des agences du SNU en Côte d’ Ivoire, ont connu une réduction considérable pendant les six premiers mois de l’année.

Depuis la fin de la crise postélectorale (juin 2011), des progrès ont été accomplis sur la voie d’un retour à la normalité dans le pays. A cet effet, on note l’investiture du Président élu, la tenue des élections législatives en décembre 2011, le rétablissement progressif de l’autorité de l’État dans tout le pays, un début de retour volontaire des personnes déplacées et réfugiées dans leurs zones d’origine, et les signes de reprise de l’économie.

En dépit de ces avancées et d’une amélioration sensible de la situation, la sécurité à Abidjan et dans l’Ouest du pays demeure précaire, du fait de la lenteur des progrès enregistrés par les opérations de désarmement, de démobilisation et de réintégration et la réforme du secteur de la sécurité. En effet, la crise de 2011 a accru les problèmes auxquels était confronté le pays depuis une décennie. La Côte d’Ivoire reste un pays de développement humain faible[1], malgré l’abondance de ressources – naturelles et humaines - existantes dans le pays. Le taux de pauvreté continue à augmenter depuis 10 ans, avec un sous-emploi massif des jeunes, la fermeture de plusieurs entreprises et la perte d’opportunités d’investissement productif.

Les régions ou zones les plus touchées par le conflit sont inévitablement celles où la pauvreté risque d’augmenter plus fortement et la réalisation des OMD à l’horizon 2015 retardée. La région Ouest, qui a le plus souffert du conflit (avec un déplacement massif des populations, la destruction des moyens de production, des habitations et des services sociaux de base, l’accroissement du nombre de VBG, d’exploitation sexuelle et la non scolarisation des enfants) connaît une augmentation du seuil de pauvreté sans précédent tout comme les communes de Yopougon et Abobo dans le district d’Abidjan où se sont déroulés une grande partie des combats.

Pour mieux répondre aux défis relevés, et en vue des nouvelles priorités du pays[2], déjà en 2011,  le nouveau Gouvernement a entamé un processus de planification qui aboutira à un nouveau cadre fédérateur national: le Plan National de Développement (PND) 2012-2015.

 

[1]Avec un IDH de 0,400 selon le RDH 2011.

[2]Projections nationales du taux de croissance économique : 2012 - 8 à 9% ; 2013 - 9 à 10% ; 2014 - 10 à 10,3% ;  2015 - 10,3 à10, 7%.

Summary on progress towards UNDAF outcomes


Progrès dans la mise en œuvre de l’UNDAF

Comme décrit, cette troisième année d’exécution de l’UNDAF, s’est déroulée dans un contexte de crise. Les cinq mois de conflit ont davantage dégradé les conditions de vie des ménages et la vulnérabilité socio-économique des populations s’est accrue. Face à la nécessité de prendre de mesures urgentes et appropriées, et d’œuvrer pour une sortie rapide de la crise, les activités du système des Nations Unies et les appuis de la communauté des partenaires, se sont refocalisés sur les questions humanitaires et de relèvement. Les interventions du SNU pour la majeure partie de l’année ont donc été consacrées surtout à la réponse aux besoins humanitaires urgents et aux activités de relèvement socio économique. Malgré cela, des résultats signifiants – ici résumés - ont été obtenus dans le cadre de la mise en œuvre de l’UNDAF.

Effet UNDAF 1 (Consolidation de la Paix et respect des Droits de l’Homme) : Le SNU a accompagné le Gouvernement dans la restauration de l’autorité de l’Etat, par la réhabilitation de 15 préfectures dans les anciennes régions du Sud Bandama et du Haut Sassandra, à travers le Fonds de Consolidation de la Paix. En outre, le Ministère d’Etat, Ministère de la Justice a bénéficié d’un appui technique pour la préparation de la réforme du secteur de la justice à moyen et long terme. En matière d’activités de coordination du SNU pour le renforcement du respect et la promotion des Droits Humains, plusieurs responsables d’ONG nationales ont été formés en techniques de suivi, de documentation et de rédaction de rapports sur la situation des droits de l’homme. Le SNU a aussi mené pendant la crise, auprès des différentes parties concernées, une campagne de plaidoyer pour l’ouverture des écoles et démarrage de la rentrée scolaire.

Effet UNDAF 2 (Gouvernance) : le SNU à appuyé l’organisation des élections législatives, notamment accompagné le Gouvernement et la Commission Electorale Indépendante (CEI) dans la mobilisation de ressources et la coordination de fonds mobilisés pour l’organisation des élections législatives. Ainsi, plus de 80% du gap financier a été comblé avec les contributions obtenues auprès de l’Union Européenne (8 000 000 Euros), de la France (1 357 000 Euros) et du Japon (700 000 USD). Le SNU s’est également investi dans le renforcement des capacités opérationnelles et techniques de la CEI à travers l’acquisition et le déploiement des matériels électoraux ainsi que la mise à niveau des 60 000 agents électoraux mobilisés pour servir dans les bureaux de vote. Le SNU a aussi accompagné le gouvernement dans le cadre de la réforme administrative, par la réalisation d’études lui permettant de proposer des orientations stratégiques sur les réformes à entreprendre ainsi que les secteurs spécifiques à adresser. Unsystème d’information intégré prenant en compte la dimension genre a été mis en place au niveau des ministères.  Des actions menées ont conduit à l’intégration du genre dans la réponse humanitaire et à l’évaluation de la prise en compte du genre dans le document de l’UNDAF, à l’aide du « Gender Score Card ». Cependant, la stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre, n’a pu être révisée à cause de la situation de crise postélectorale, qui a empêché le déploiement du « UN Action Adviser », reporté en janvier 2012.  En matière de collecte et analyse des données, le SNU a appuyé l’actualisation des documents techniques du quatrième recensement général de la population et de l’habitat qui est une activité prioritaire du gouvernement issu des dernières élections présidentielles.

Effet UNDAF 3 (services sociaux de base) : le SNU a appuyé  l’élaboration de politiques éducatives, notamment la requête de la Côte d’Ivoire au fonds catalytique de l’Initiative de la Mise en Œuvre Accélérée de l’Education Pour Tous (IMOA-EPT). Le SNU a aussi contribué à la construction et à la réhabilitation des infrastructures de base, ce qui a permis l’accès de populations vulnérables, notamment les femmes, les jeunes et les enfants aux services (381 centres d’encadrement du Jeune Enfant ont été équipés, 5 écoles primaires sont en cours de construction, 75 écoles primaires ont été réhabilités et équipés), ce qui a permis à environ 24 000 enfants de bénéficier d’un environnement d’apprentissage sain et protecteur. La demande scolaire a été renforcée avec l’appui du SNU à la campagne de retour et de maintien des enfants à l’école intitulée « Back To School ». Pour le renforcement du système sanitaire, le SNU a contribué à l’élaboration de la Politique Nationale de la Santé, du Document stratégique relatif au cadre d’accélération de l’OMD 5 et la  Déclaration du Gouvernement en faveur de la santé maternelle et infantile (Sept 2011 Assemblée Générale des NU). En outre, en matière d’information stratégique, la SNU a appuyé la réalisation de l’Enquête nationale sur la disponibilité, la qualité et l’utilisation des services de santé de la mère et de l’enfant. Dans le cadre de l’accélération de l’OMD 5 et de la réduction de mortalité maternelle , une vaste opération de réorganisation de structures sanitaires a été engagée et a concerné 13 districts et 60 structures sanitaires en 2011.. Au plan opérationnel, six campagnes nationales de vaccination contre la poliomyélite ont été organisées avec le concours du SNU. Afin de répondre aux besoins humanitaires,  des kits d’urgence en santé de la reproduction, de prise en charge des IST et des violences sexuelles ont été fournis à 60 formations sanitaires et une dizaine d’ONG dans les zones particulièrement touchées par la crise ; Près de 400 prestataires de santé de ces zones ont été formés au dispositif minimum d’urgence (DMU) en santé de la reproduction ;  des médicaments ont été offerts à la Pharmacie de la Santé Publique pour soutenir la politique de gratuité des soins du Gouvernement et maintenir l’accessibilité aux soins à l’ouest du pays par la mise à disposition d’unités médicales mobiles. Un plan d’action conjoint sur le VIH/SIDA en faveur des populations en situation d’urgence, a été mis en place, de même que, les interventions sur le VIH/SIDA ont été intégrées dans le plan de contingence de l’EQUIPE-PAYS. En matière de lutte contre les violences basées sur le genre, particulièrement les violences sexuelles exacerbées par la crise humanitaire, les résultats suivants ont été atteints : les capacités de 22 promoteurs  nationaux de lutte contre les VBG ont été renforcées à travers le projet conjoint ECHO, les capacités des structures et les acteurs de la prévention et la prise en charge des VBG ont été également renforcées, environ 300 femmes survivantes de viol ont été prise en charge au plan psychosocial, médical et judiciaire. 

Effet UNDAF 4 (relance économique) : En ce qui concerne la gestion des ressources publiques, le SNU a accompagné la concertation nationale mise en place dans le cadre de la coordination de l'aide au développement et a fourni un appui au développement d’outils de modélisation et de simulation macroéconomique. Il a contribué également à la formulation d’un plan de renforcement de capacités pour l’élaboration Cadres des Dépenses à Moyen Terme (CDMT). En matière d’information stratégique, une évaluation situationnelle de la pauvreté dans la région ouest du pays a été réalisée. Le SNU a également contribué à l’actualisation de l'analyse de la situation alimentaire et nutritionnelle de la Côte d'Ivoire, à travers une évaluation de la sécurité alimentaire (ESASU), et l’organisation d’un atelier national (6ème cycle d’analyse) du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC). Le SNU a continué ses appuis (institutionnel et opérationnel) en vue de soutenir les initiatives entrepreneuriales créatrices d’emplois ou de revenus. Ainsi, un processus de redynamisation du Système d’Information sur le marché du travail de l’Observatoire de l’Emploi, des Métiers et de la Formation a été amorcé avec la mobilisation et la mise à niveau des acteurs impliqués. Une évaluation Rapide des Besoins (ERB) inter agence avec l’appui d’ONG internationales en matière de relèvement socioéconomique et de cohésion sociale a également été réalisée dans 29 départements administratifs permettant de mieux cibler les appuis des partenaires.

Effet UNDAF 5 (Environnement) : le SNU a mis l’accent sur l’actualisation/révision des principales politiques et stratégies en la matière pour un meilleur ciblage des interventions et des ressources. En plus, 30 acteurs du secteur industriel ont été formés sur le fonctionnement du Mécanisme de Développement Propre (MDP) et ont pu participer à l’exposition carbone  et  30 acteurs nationaux ont été formés à l’élaboration des projets éligibles. Cinquante membres des collectivités territoriales ont mené des actions de sensibilisation à travers la COFOR-CI (Association des Communes Forestières de Cote d’Ivoire) en matière de gestion des forêts. 

Au niveau financier, les ressources dépensées pour la mise en œuvre de l’UNDAF en 2011 se sont élevés à 69 769 880 dollars sur un total de 91 892 874 dollars de ressources allouées, soit près de 75,92% de taux d’exécution.  En comparant les dépenses effectuées par année, l’année 2009 enregistre le niveau de dépenses le plus élevé 95 975 048 dollars US, contre 69 769 880 en 2011 et 57 140 022 dollars US en 2010. Les dépenses totales réalisées sur les trois années représentent 52,26 % du budget total de l’UNDAF 2009-2013 qui s’élève à 426 491 000 dollars US.

Tous ces importants résultats sont le fruit de l’expertise technique de l’ensemble des agences, fonds et programmes du SNU. Par ailleurs, même si certaines agences se sont accordées pour accompagner l’élaboration des initiatives relevant des domaines de leurs compétences, des initiatives conjointes ont été développées. Elles permettront dans les prochaines années certainement de renforcer les synergies entre les différentes agences du SNU, et par voie de conséquence l’efficacité de leurs interventions.

Summary on progress in UN Reform


 

Progrès dans la mise en œuvre de la Reforme des NU

Dans le cadre de la réponse du SNU à la crise humanitaire, et suite à la crise postélectorale, une Equipe Humanitaire Pays, composée des Chefs d’Agences humanitaires, des représentants des ONG internationales et nationales, et du Comité International de la Croix Rouge, a été mise en place. Ceci a permis de mieux coordonner les 10 clusters qui ont été activés au niveau national et dans les régions, afin de répondre efficacement et de manière coordonnée aux besoins des populations affectées. Plus de 80% des capacités humanitaires ont été cartographiées lors des évaluations faites pendant et immédiatement après la crise postélectorale. Ainsi, et dans le cadre de la mise en œuvre de la mobilisation commune des ressources d’urgence, le plan d’action d’urgence a été révisé par l’équipe-pays en juin. Au total, moins de 50% des projets ont été mis en œuvre, en raison du niveau de financement du CAP 2011 (37%). Ceci a eu un impact négatif dans la réponse humanitaire, et des besoins importants de la population n’ont pu être satisfaits. Le CERF venant en complément, a contribué avec 16,6 millions d’USD aux urgences humanitaires en Côte d’Ivoire. Ainsi,  le SNU a assuré l’alimentation des ménages vulnérables à travers la distribution de vivres, de kits agricoles et la formation en techniques agricoles à l’endroit de 9 050 ménages vulnérables sur 16 900 prévus, soit une couverture effective de plus de 53%. Ainsi le nombre total de ménages bénéficiaires de kits agricoles est passé à plus de 35 000 soit 210 000 personnes dans les zones de vulnérabilité.Des plaidoyers ont été faits, notamment auprès des autorités sur le respect du caractère volontaire des retours dans la dignité des personnes déplacées et refugiées. Ce plaidoyer a eu comme premier résultat, la mise en place du Comité National de Coordination de l’Action Humanitaire par les autorités. Aussi, pour accompagner le processus de retour des populations, le SNU a apporté des appuis à la production de cultures de contre saison pour assister environ 17 400 ménages vulnérables, soit 104 400 personnes vulnérables. Par ailleurs, un appui alimentaire a été fait à travers la distribution de nourriture par le biais des vouchers dans les communes de Port Bouët et d’Abobo pour 847 ménages.

Dans le cadre de l’alignement des instruments de planifications du SNU avec les politiques nationales, le SNU a participé, à partir du deuxième semestre de 2011, aux travaux d’actualisation du DSRP (2009-2011), pièce  maitresse permettant a la Côte d’Ivoire d atteindre son point d achèvement. En même temps, les agences du SNU ont appuyé, les travaux d’élaboration du Plan National du Développement 2012-2015 (PND), de façon coordonnée, à travers une présence effective aux divers ateliers, réunions, et plusieurs contributions écrites au niveau sectoriel et global. Dans ce cadre l’Unité de Coordination a appuyé directement le comité technique national en charge de coordonner les travaux. Un appui a été également fourni à la formulation de la politique nationale de l’emploi, à l’élaboration du programme national de cohésion sociale et du Plan d’investissement détaillé pour la mise en œuvre du Programme National D’investissement Agricole (PNIA 2010-2015). Finalement, un appui a été fourni à l’actualisation des documents techniques et la mobilisation des ressources pour la réalisation du 4èmeRecensement Général de la Population et de l’Habitat et du Plan stratégique de développement du Département. Dans ce contexte, l’action coordonnée du SNU a permis d’inclure dans les divers instruments de planification nationale les préoccupations des ASNU au développement du pays (par exemple en matière d’équité, genre, VIH/SIDA, droits de l’Homme, gestion axée sur les résultats) et renforcer la qualité des documents en question à travers un processus inclusif.

Concernant l’appui du SNU aux stratégies et politiques d’accélération de l’atteinte des OMD, le SNU a appuyé de façon coordonnée, à travers la mise en place de la Politique Nationale de santé, la Politique Nationale de sécurité des patients, à la révision du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) et au processus d’élaboration du document stratégique d’accélération de l’OMD5. Selon une stratégie agrée au niveau de l’équipe-pays, cette stratégie sera la « porte d’entrée » pour le lancement, en 2012, de stratégies pour les autres OMDs. En plus, deux programmes conjoints, focalisés respectivement sur l’OMD1 (lutte contre la pauvreté dans la région du Bas-Cassandra) et l’OMD6 (programme conjoint de lutte contre le VIH/SIDA), ont été mis en œuvre.

Au niveau de la Communication du SNU, le Groupe de Communication des Nations Unies (UNCG), a élaboré et mis en œuvre un plan de travail de communication commun. Ainsi, le Groupe de Communication a appuyé la commémoration conjointe de journées internationales de la paix, à travers la sensibilisation des populations sur la paix et la réconciliation nationale. D’autres  activités communes de communication - journée des Nations Unies, journée de la Solidarité, sensibilisation au cours d’évènements pour le grand public (concert), deux albums de la réconciliation, débats télévisés, production de mini-film – ont eu lieu. La situation humanitaire à l’Ouest a été rendue plus visible à travers l’organisation de trois tours de presse, deux films documentaires, deux conférences de presse, deux plateaux télévisés et plusieurs publications  communes dans les journaux de la place.

Dans le cadre de la mise en pratique des opérations conjointes, trois analystes à la coordination (régionale) ont été recrutés et affectés aux bureaux conjoints de Korhogo, Bouaké et Guiglo. Les activités de ces trois bureaux conjoints ont été lancées au début de l’année 2011. En raison de la crise postélectorale, les services communs planifiés n’ont pas été établis. Cependant, la planification a été reprise pour 2012. Sept documents de projets communs ont été finalisés par les équipes techniques des ASNU. Son approbation a été remise à 2012, en vue d’un repositionnement du SNU en Côte d’Ivoire. Dans le domaine de la mise en œuvre du Cadre Harmonisé des Dépenses (HACT), en raison de la crise, les processus d’évaluation (macro et micro) n’ont pu être lancés et conséquemment, les formations qui étaient prévues en 2011 n’ont pas eu lieu. Un plan de renforcement des capacités est disponible, avec une mise à jour et validation des activités en 2012.

Grâce aux fonds d’appui aux pays en post-crise, le fonctionnement de l’Unité de coordination a été renforcé à travers le recrutement de deux spécialistes – un en coordination; un en relèvement -, un chargé de communication et trois analystes à la coordination régionale. Parallèlement l’unité de coordination a été appuyée par l’ONUCI à travers la mise à disposition d’une Assistante Administrative à temps plein, ainsi que de locaux et véhicules pour l’Unité. Le PNUD a aussi contribué au fonctionnement de l’unité, notamment à travers l’appui opérationnel et la prise en charge d’un responsable des Agences non-résidentes.

Key aspects of the proposed 2012 workplan


 

Plan de travail 2012 

Au regard des objectifs établis par le Gouvernement Ivoirien, les priorités des ASNU en Côte d’Ivoire pour 2012 sont les suivantes : (i) appuyer le Gouvernement dans le processus de réconciliation nationale; (ii) poursuivre le renforcement des capacités du Gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre, suivi et de la mobilisation des ressources pour le PND; (iii) Appuyer le gouvernement à la mobilisation et organisation des opérations de recensement général de la population et de l'habitat, ainsi que la mise en place d’un système d’alerte pour la sécurité alimentaire ; (iv) Accompagner le Gouvernement dans l’élaboration de sa politique industrielle, en sus de la poursuite des activités de redynamisation du secteur privé ; (v) Consolider et élargir les activités de création d’emplois et autres AGR en direction des populations vulnérables particulièrement les femmes et les jeunes; (vi) Soutenir le développement d’activités agricoles de qualité en faveur des ménages vulnérables au milieu rural ; (vii) Lancer effectivement les travaux de préparation d’un plan national des actions de lute contre la dégradation des terres.

Compte tenu de ces priorités, et du renouvèlement politique qui  a eu lieu en 2011, équipe-paysréajustera les priorités établies dans  l’UNDAF (2009-2013), à travers l’élaboration de plans de travail annuels « ajustés ». En même temps, et avec l’appui de l’UNDG et des bureaux régionaux, l’équipe-pays adoptera une stratégie pour l’ajustement temporel de l’UNDAF au cycle de programmation national (2012-2015).Dans le cadre de la planification un accent particulier sera donné aux questions transversales.

Après une année de crise, il faudra aussi redéfinir les rôles et responsabilités des groupes sectoriels et thématiques dans le cadre de l’opérationnalisation de l’UNDAF et actualiser leurs Termes de références. D’autres groupes thématiques (tels que le groupe des Droits de l’Homme) seront réactivés.

L’équipe-pays a aussi décidé de développer avantage d’initiatives conjointes avec la mise en commun des ressources financières pour la réalisation de l’UNDAF. Dans ce cadre deux nouveaux programmes conjoints - Cadre d’accélération de l’OMD 5 « Santé maternelle  » ; Projet conjoint de réintégration socio-économique à l’ouest du pays  - seront lancés. Parallèlement, l’Equipe va continuer à appuyer le programme conjoint de lutte contre la pauvreté (Bas Sassandra).

Au niveau de la coordination de l’aide, l’équipe-pays mettra en place une meilleure stratégie de communication et de partage de l’information pour une synergie plus efficace dans les interventions et, une meilleure circulation de l’information entre les différents organes de coordination (national-régional et intersectorielle). En outre, le SNU souhaite renforcer la coordination des actions avec une implication plus accrue de la partie nationale et des partenaires au développement (bailleurs et ONGs internationales) dans les structures de coordination. Le plaidoyer se fera à travers la mise en œuvred’une stratégie commune de communication des ASNU en Côte d’Ivoire « Communicating as one »

Pour finir, l’équipe-pays renforcera les mécanismes de coordination substantive entre les ASNU et l’ONUCI, dans des domaines à identifier (DDR, reforme du secteur de la sécurité, foncier rural, Droits de l’Homme, mobilisation de ressources, consolidation de la paix, etc.). Dans ce cadre seront lancés trois bureaux conjoints intégrés en 2012, qui renforceront la coordination opérationnelle des actions sur le terrain. Les mécanismes d’échanges, collaboration et coordination régulière, entre les Agences du SNU et l’ONUCI, seront renforcés.

L’Equipe-pays renforcera aussi son rôle d’appui à la lutte contre le VIH-SIDA à travers la continuation de la programmation conjointe dans ce domaine, et le lancement du forum de coordination des partenaires de la lutte contre le VIH/SIDA.

Recommendations


Recommandations :

L’UNDOCO devrait considérer la possibilité d’établir un système pluriannuel de transfert de fonds aux unités de coordination (ou un système de garantie minimum de fonds à transférer pour une période pluriannuelle). Ceci permettra d’avoir une perspective pluriannuelle des ressources disponibles, et ainsi faire une meilleure programmation des activités avec implications financières sur plusieurs années.  Par exemple, dans le cadre des renouvèlements des contrats de travail (du staff) pour des périodes qui dépassent l’année du calendrier, les procédures imposent la disponibilité, avant la signature, des fonds nécessaires pour couvrir toute la période du contrat. Si le contrat débute en Juin de 2012, il sera couvert par les fonds de 2012, et normalement par ceux de 2013. Mais, les fonds de 2013 ne sont pas annoncés, garantis ou disponibles à l’avance. Donc en pratique il devient très difficile de établir le contrat pour un période d’une année, jusqu’à juin 2012, par manque des fonds a priori nécessaires pour couvrir les 12 mois. Cette situation implique une multiplication des processus administratifs, et a des implications sur la performance et la disponibilité du staff.




   2011 Results and Use of Funds

2011 Results and Use of Funds
Part One: Progress towards UNDAF outcomes (Results 2011)
Key Result Area Outcome Name Indicate Total Budget Per Outcome Provide an indicative budget delivery amount per outcome in 2011.    Comments
UNDAFOutcome 1CONSOLIDATION DE LA PAIX ET PROTECTION DES DROITS DE L’HOMME$13,447,000.00$9,401,000.00 
UNDAFOutcome 2Gouvernance$16,447,192.00$7,554,993.00 
UNDAFOutcome 3Services Sociaux de base$58,866,416.00$50,197,297.00 
UNDAFOutcome 4Economie $2,430,586.00$2,044,122.00 
UNDAFOutcome 5Environnement $701,680.00$572,468.00 
PART 1 TOTAL $91,892,874.00 $69,769,880.00
Part Two: Coordination Results
Key Results Area Expected Outputs1 Performance Indicators2 Actual Outputs at Year End Funds required/spent at Year End Additional Support Needed from HQ or Regional Director's Team Target Date
SRC UNCCF Transition Un Agencies3 Other
Required Spent Required Spent Required Spent Required Spent Required Spent Q1 Q2 Q3 Q4
Result Area 1: Coordination for Results
UNCT Contribution to the National Development Plan/Poverty Reduction Strategy/MD and MDGs plan
UN support to formulation/implementation of relevant national strategies or plans e.g. JAS/NDP/PRSP 1. Les mécanismes et instruments de coordination du DSRP sont opérationnels 2. L'UNDAF est aligné sur les matrices et plans d'actions du DSRP

1.1 Le SNU participe au conseil national de suivi du DSRP. 1.2 Le SNU participe aux mécanismes de coordination sectoriel du DSRP 2.1 La revue à mi parcours du DSRP est réalisée,2.3 Les matrices d'actions prioritaires sont validées

1.1/1.2 –Le SNU a appuyé les travaux de révision du DSRP/ élaboration du PND, de façon coordonnée, à travers une présence effective aux divers ateliers, réunions, et plusieurs contributions écrites au niveau sectoriel et global. 2.1 – Compte tenue de la révision du DSRP, la revue à mi-parcours n’a pas eu lieu. 2.3 - Les priorités nationales, en lien avec le nouveau contexte post-crise électoral, ont été identifiées (stratégies sectorielles du Plan National de Développement) avec l'appui des Agences du SNU.

$5,000.00 $20,000.00 $10,000.00

       
UN plan to support the implementation of the Millennium Declaration, including scaling up MDG initiatives * 1. Le SNU donne un appui harmonisé à l'élaboration et la mise en œuvre d'une stratégie d'accélération des OMD en CI 2. Des programmes conjoints pour l'atteinte des OMD sont mis en ouevre 3. Les populations et les partenaires sont sensibilisés sur les OMD

1.1 Le document de stratégie validée 1.2 Les OMD accelérateurs sont identifiés 2.1 Nombre de programmes conjoints en relation avec les OMD 3.1 La stratégie de communication sur les OMD est élaborée et validée. 3.2 Des actions de communication et de playdoyer sont réalisées avec l'appui du SNU

1.1/1.2 Le SNU a appuyé le Gouvernement à élaborer un plan d’accélération de l’OMD5, lequel sera validé et adopté en 2012.

2.1 – Deux programmes conjoints ont été mis en œuvre, focalisés respectivement sur l’OMD1 (lutte contre la pauvreté) et OMD6 (Lutte contre le VIH/SIDA).

3.1/3.2 - Les actions de communication et de plaidoyer concernant les OMD ont été intégrées dans le cadre de l’exécution du Plan de travail de l’UNCG : Diffusion du Rapport sur le cadre des accélérations des OMD en CI, sensibilisation - d'au moins 4000 personnes -sur les OMD 5

$5,000.00 $100,000.00 $20,000.00

       
UN support to capacity development strategies 1. L'approche de renforcement des capacités est maîtrisée par les chargés de programme du SNU et les cadres du secrétariat national pour le renforcement des capacités

1.1 L'atelier de formation en renforcement des capacités est réalisé, 1.2 Le niveau de prise en compte de cette approche dans les programmes du SNU et dans les stratégies sectorielles élaborées

1.1/ 1.2 – Compte tenu de la situation politique postélectorale, le SNU n’a pas pu développer les actions prévues dans le cadre de la stratégie nationale de renforcement des capacités. Cependant, le SNU a appuyé l’élaboration d’un diagnostique approfondi des faiblesses et besoins de l’Administration Publique, dans le cadre du renforcement des capacités.

$5,000.00 $15,000.00 $10,000.00

       
UN assistance to national authorities for the preparation of the national report on the implementation of the Brussels Programme of Action of LDCs 4 *

       
Formulation/implementation of a transition plan or strategy 5

       
Other

       
Aid Coordination / Management / Paris Declaration
Planned efforts to making use of national systems in the areas such as programme/project reporting, PRS/sectoral monitoring and evaluation systems, annual PRS/sectoral performance reviews, national procurement systems, etc 1. La base de données Devinfo est régulièrement actualisée et sert comme instrument de suivi-évaluation de nos interventions

1.1 Le programme conjoint sur l'opérationnalisation et l'actualisation de Devinfo est signée et mise en œuvre

1.1 - Un programme conjoint sur la production et la dissémination de l’information stratégique pour le développement est en cours d’élaboration. Le document sera soumis à l’UNCT pour adoption et mise en œuvre en 2012.

       
UN support to aid coordination/management 2. Les mécanismes et outils de gestion et de coordination de l'aide en Côte d'Ivoire sont développés et mis en œuvre 3. La déclaration de Paris est mise en œuvre en Côte d'Ivoire

2.1 Une base de données interactive des interventions du Système des Nations Unies est développée, 2.2 Une analyse des systèmes de gestion de l'aide est élaborée (AIMS) pour une possible mise en œuvre, 2.3 Un système de reporting financier des agences est disponible 3.1 L'étude sur l'évaluation de la mise en oeuvre de la déclaration de Paris est réalisée et un plan d'action est élaboré

2.1-3.1 Compte tenu de la crise politique, les activités de coordination de l’aide - pilotées par le gouvernement - ont connu un retard substantiel. Des réflexions sur l’analyse des systèmes de gestion de l’aide sont en cours. L’étude sur l’évaluation de la mise en œuvre de la déclaration de Paris a été réalisée.

$15,000.00 $20,000.00

       
Other

       
UNDAF/Common Programming
Efforts to align UN programme cycle with national development cycle * 1. La stratégie d'appui des NU est en ligne avec les priorités nationales

1.1 La revue à mi parcours de UNDAF est réalisée

1.1 Compte tenue du fait que le Gouvernement est en train de finaliser (deuxième semestre 2011) la révision du DSRP/ élaboration du nouveau PND, l’UNCT a décidé de décaler la revue à Mi-parcours de l’UNDAF à 2012, en vue d’un possible alignement temporel et substantif avec le cycle et priorités du PND (révision de l’UNDAF). Le rapport annuel de l’UNDAF 2011 a été réalisé et partagé avec le Gouvernement.

$20,000.00 $20,000.00 $30,000.00 $20,000.00

       
Progress towards UNDAF outcomes (inputs provided by theme group chairs) "2. Pour l’année 2011 les perspectives par effets sont les suivantes :

- Consolidation de la paix: Renforcement des Comités locaux de restitution des biens, pour suite de la modernisation de l’Etat Civil et promotion de la protection des droits de l’homme,Gouvernance : Amélioration de la gouvernance administrative, appui aux processus électoraux, promotion de la transparence, renforcement de la gouvernance locale et judiciaire - Education : renforcement de l’éducation de base spécialement pour les petites filles et les enfants victimes de la traite, pérennisation des cantines scolaires - Santé : Accroissement de l’accessibilité aux soins, renforcement des capacités de prise en charge des affections prévalentes et surveillance épidémiologique - VIH/SIDA : Renforcement de la coordiantion nationale, renforcement de la prévention WASH : Développement d’une politique nationale en matière de wash, mise en place d’une base de données et le renforcement des capacités des acteurs - Protection : Renforcement du système de références des cas de violences sexuelles et de la gestion de l’information en matière de protection, et développement d’une cartographie. - Economie : renforcement des capacités du gouvernement pour le suivi et la mobilisation des ressources pour le DSRP, appui à l’élaboration d’une politique industrielle, consolidation des activités de création d’emploi et appui au développement d’activités agricoles - Environnement : finalisation des documents de politiques entamés, appui a la mise en place du fond forestier et résolution des problèmes liés au changement climatiques. "

2. 1 Le plan de travail UNDAF 2011 est validé 2.2 Les rapports semestriel et annuel UNDAF sur les progrès réalisés dans l’accomplissement des effets est remis au gouvernement

2.1/2.2 - A cause de la crise postélectorale, les plans de travail UNDAF ont été élaborés au cours du deuxième semestre de 2012. Dans ce contexte le rapport semestriel de mise en œuvre n’a pas été élaboré. Le rapport annuel UNDAF 2011 a été finalisé, avec les contributions de toutes les agences représentées au sein des divers groupes UNDAF.

$15,000.00

       
Preparation of Country Analysis/UNDAF/UNDAF Action Plan

       
Implementation of UNDAF M&E framework * 3. Une proposition d'allégement du nombre d'indicateurs de suivi de l'UNDAF est finalisée et soumise à l'UNCT suite à la revue à mi-parcours

3.1 La stratégie de S$E de l'UNDAF est allegée et alignée sur le DSRP

3.1 – Compte tenu le démarrage tardif de la révision du DSRP – voir supra - la stratégie de S§E n’a pas pu être alignée/ actualisé.

$5,000.00 $5,000.00 $10,000.00 $10,000.00

       
UNDAF Annual Review/ UNDAF Evaluation/SOF 4. Le suivi de l’UNDAF en ligne avec le DSRP finalisé est assuré

4.1 Les structures d’appui aux effets l’UNDAF sont opérationnelles 4.2 Les plans annuels UNDAF sont formulés en intégrant les priorités stratégiques de l’ISF et du DSRP révisé 4.3 Les rapports de progrès sont disponibles et la revue annuelle est faite

4.1/4.3 – Voir supra 4.2 – Les plans annuels UNDAF ont été formulés en intégrant les priorités humanitaires et nationales (le DSRP est en cours de révision).

       
Joint planning initiatives with UN peacekeeping, peacebuilding, political and humanitarian actors (e.g. UNDAF plus, Integrated Strategic Framework) . 5. Le Cadre Stratégique Intégré permet d’améliorer la synergie entre la mission et les agences"

5.1 Cadre de suivi-évaluation de l'ISF est opérationnel 5.2 L'ISF est regulièrement révisé 5.3 Le plan prioritaire pour la mobilisation des fonds PBF est finalisé -Nombre de programmes intégrés (UNCT-ONUCI), développés et mis en œuvre

5.1/5.2 - L’ISF a été révisé en Juillet 2011 à travers ses mécanismes de suivi-évaluation : groups de travail ISF et validation par le Groupe de Coordination Stratégique. Un Plan prioritaire a été élaboré, validé par le Groupe de coordination Stratégique et envoyé à PBSO pour mobilisation de ressources. Une contribution de 10,5 millions de dollars a été allouée par PBSO pour la mise en œuvre du Plan prioritaire. Un programme conjoint ONUCI/UNCT est en cours sur financement ERF et 4 autres programmes conjoints sont en cours de formulation sur financement PRF.

$5,000.00

       
Other

       
Joint Programmes6
Preparation/ implementation of new Joint Programmes * (1) Des programmes conjoints sont formulés dans 7 domaines prioritaires ( Lutte contre la mortalité maternelle, Emploi des Jeunes, Lutte contre les violences basées sur le genre,droit de l'homme, sécurité alimentaire, reforcement des capacités statistiques et Assainissement de la ville d'Abidjan), des financements sont mobilisées et connaissent un début de mise en oeuvre. (2) Le programme conjoint sur la lutte contre le VIH/SIDA et le programme conjoint de lutte contre la pauvreté sont poursuivis

1.1 Les documents de programmes conjoints sont signés- 1.2 Montant mobilisé pour les 7 programmes conjoints 1.3 Niveau de mise en oeuvre des programmes conjoints 2.1 Rapports de mise en oeuvre des 2 programmes conjoints ( VIH/SIDA et Lutte contre la pauvreté) sont disponibles et approuvés par la UNCT 2.2 Rapports de revue à mi parcours des 2 programmes conjoints sont disponibles

1.1/1.3 – Sept documents de programmes conjoints ont été finalisés, mais leur approbation et mis en œuvre a été remise en vue d’un repositionnement du SNU en CI.

2.1/2.2 – Les Rapports annuels sont disponibles.

$10,000.00 $10,000.00

       
M&E of Joint Programmes 3. Les mécanismes et outils de suivi-évaluation des programmes sont développés

3.1 Le plan stratégique de suivi-évaluation est développé pour les programmes conjoints

3.1 Les (sept) plans de S§E n’ont pas été élaborés vu que les programmes conjoints n’ont pas été adoptés (voir supra). Un Plan commun de S§E a été développé dans le cadre des activités de VIH/SIDA.

       
Other

       
HACT
Status of HACT implementation/compliance7 in the country * 1. Les évaluations macro et micro sont réalisées

1.1 Les résultats de la macro-évaluation sont disponibles et validés par toutes les parties prenantes 1.2 Les résulats de la micro-évaluation validés par toutes les parties 2.1 Un plan de renforcement des capacités des partenaires nationaux validé

1.1/1.2 - Compte tenu de la crise postélectorale, le SNU n’a pas pu lancer les processus d’évaluation (Macro e micro) et conséquemment de formation au cours de l’année 2011. 1.3 – Un plan de renforcement de capacités est disponible. Il sera validé en 2012, et les activités reprises dans le plan de travail pour 2012.

$5,000.00 $25,000.00 $25,000.00

       
Strengthening national systems/capacities through HACT 2.. Le personnel des agences du système des Nations Unies ainsi que les partenaires nationaux comprennet le principe du HACT et maîtrise ses outils

2.2 Les ateliers d'orientation et de formation sont organisés pour toutes les agences du Système des Nations Unies 2.3 Ateliers d'orientation et de formation sont organisés à l'intention des partenaires nationaux identifiés par les différentes agences

voir supra

$20,000.00

       
Other

       
Gender Equality
UN support to incorporation of gender equality in national planning processes (such as National Development Strategies; PRSPs; SWAPs; Joint Assistance Strategies, etc.) 1. Un appui technique à la mise en place du système d'information intégré du Ministère de la Femme, de la Famille et des affaires sociales (MFFAS) est apporté en s'assurant que le genre est pris en compte 2. La Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre est révisée avec l'appui de UN Action et diffusée 3. L’appui à l’élaboration des politiques nationales se fait de manière coordonnée en intégrant la dimension genre 4. Le fonctionnement des cellules genre fait l’objet d’évaluation en vue de leur opérationnalisation 5. Le Programme conjoint sur la lutte contre les violences basées sur le genre est formulé et est mis en oeuvre

1.1 Existence de système d’information intégré prenant en compte la dimension genre, au sein du MFFAS 2.1 Existence du document de stratégie nationale de lutte contre les VBG, validé et diffusé 3.1 Nombre de politiques nationales élaborées avec l'appui du groupe thématique genre 4.1 Existence de Rapport d’évaluation du fonctionnement des cellules genre 5.1 Document du projet conjoint est signé

1.1 Le système d’information intégré prenant en compte la dimension genre a été mis en place au MFFAS. Toutefois, ce système n’est pas encore fonctionnel à cause de la scission des prérogatives des Ministères de la Famille, de la Femme et l’Enfant d’un côté et du Ministère d’Etat, Ministère de l’Emploi, de la Solidarité et des Affaires sociales de l’autre. 2.1. La Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre n’a pu être révisée à cause de la situation de crise post électorale qui a empêché le déploiement du UN Action Adviser et reporté l’activité au mois de janvier 2012. Cette personne est arrivée ce 23 janvier 2012 à Abidjan. 3.1. La politique nationale de la Protection Sociale est en cours d’élaboration de manière cordonnée sous le lead du Ministère de l’Emploi et Affaires Sociales avec le Ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant (GVT, GTG, Société Civile, etc.)(GVT, GTG, Société Civile, etc.) 4.1 Le fonctionnement de 14 Cellules Genre a fait l’objet d’évaluation en vue de leur opérationnalisation (le rapport d’évaluation est disponible). 5.1 Le Programme Conjoint sur la Lutte Contre les Violences Basées sur le Genre a été élaboré par le GTG mais non validé par l’UNCT (le Draft de document est disponible). Le GTG a aussi élaboré un programme conjoint qu’il a soumis au PBF.

$20,000.00 $20,000.00

       
Capacity development for Gender theme groups to support UNCT to respond to national priorities for gender equality. 1. Une stratégie commune de plaidoyer pour la gratuité du certificat médical dans le cadre de la prise en charge des VBG est mise en place 2. Les membres du Groupe Thématique Genre élargi sont formés en Budgétisation Sensible au Genre (BSG) et VBG 3. Un comité technique chargé de la mise en œuvre du processus de la BSG en Côte d'Ivoire est mis en place

1.1 Le certificat médical est gratuit dans le cadre de la prise en charge de VBG 2.1 Nombre de participants/participantes ayant reçu une formation en BSG et VBG 3.1 Existence de Comité pour la mise en œuvre de la BSG

1.1 Une stratégie commune de plaidoyer pour la gratuité du certificat médical dans le cadre de la prise en charge des Violences Sexuelles a été mise en place. 2.1 Les membres du GTGD (22 participants) ont été formés en Gender Score Card. A cet effet : - l’évaluation interne de l’UNDAF en termes d’intégration du genre a été faite ; - l’application du Gender Score Card à l’UNDAF avec la participation de 2 Ministères clé (Ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant et le Ministère du Plan) a été faite sous la direction de la GenCap - Il s’en est suivi la budgétisation des activités genre. Cette analyse est disponible au niveau du secrétariat du GTG ; 3.1 Un comité technique chargé de la mise en œuvre du processus de la BSG en Côte d'Ivoire a été mis en place.

       
Other

4.1 Les consultants devant réaliser l’étude sur le Gender Score Card ont été recrutés. 4.2. Le Groupe Thématique a intégré le genre dans les plans de travail et bilan de l’UNDAF 4.3 Les journées commémoratives de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et des 16 jours d’activisme de lutte contre les VBG ont été organisées de façon conjointe. 5.1 Les bilans des actions de sensibilisation sont disponibles.

       
HIV/AIDS
Establishment of Joint UN Team on AIDS and implementation of joint programme of support on AIDS * 1. L'équipe conjointe est fonctionnelle

1.1 Les membres de l’équipe sont confirmés (randum CR) 1.2 Plan de travail 2011 est élaboré 1.3 Rapport à mi parcours et annuel de l'EC est disponible

1.1/1.3 Le plan de travail 2011 a été élaboré et revu, dans le sens d’inclure un plan d’action conjoint sur le VIH/SIDA pour les populations en situation d’urgence ainsi que l’intégration des interventions sur le VIH/Sida dans le plan de contingence du UNCT. Le rapport à mi parcours et annuel de l'EC est disponible.

$50,000.00

       
UN support to the national response to AIDS through strengthening the Three Ones * 1. Les capacités de coordination des organes centraux et décentralisés du Conseil National de lutte contre le VIH/sida (CNLS) sont renforcées 2. La planification stratégique et opérationnelle de lutte contre le Sida, intégrant la dimension genre et droits humains, est effective et Les capacités nationales de mobilisation et de gestion des ressources sont renforcés. 3. Les capacités institutionnelles des structures nationales et locales en suivi-évaluation des interventions de lutte contre le VIH/Sida sont renforcées 4. Les informations stratégiques sur l’épidémie du VIH/sida sont disponibles pour une bonne planification et suivi de la réponse nationale

1.1 Nombre de CTAIL fonctionnels 1.2 Nombre de plans régionaux élaborés et mis en œuvre 2.1 Plan Stratégique National 2011-2015 et documents connexes élaborés 2.2 Rapport de CHAT disponible 2.3 Proposition nationale R11 soumise et financé 3.1 Cadre national de S&E disponible ; 3.2 Nombre de régions disposant d’une base de données régulièrement à jour 4.1 Rapport annuel de la surveillance de l’épidémie sont produits 4.2 Nombre de rapports des études sont disponibles

1.1 .19 CTAIL fonctionnel : Les CTAIL ont été supprimées et fondues dans le nouvel organigramme du système sanitaire 1.2 : 02 plans régionaux élaborés 2.1 - PSN 2011-2015 et document connexes élaborés et disponibles 2.3- Etude CHAT non conduite du fait de la crise socio politique 2.4 Proposition soumise mais non approuvée 3.1 - Cadre de suivi évaluation élaboré 3.2. Au niveau régional il n’existe pas de bases de données sauf au niveau des districts sanitaires 4.1 Aucun rapport annuel de la surveillance de l’épidémie n’a été produit 4.2 -01 rapports d’étude disponible

       
HIV/AIDS in the Workplace * 1. La Politique des Nations Unies en matière de VIH/SIDA (UN Care) est bien connue de tout le personnel des NU en Côte d’Ivoire 2. Le personnel des NU et leurs dépendants sont bien informés sue la prévention du VIH/SIDA et la prise en charge 3. L'accès aux ARV et aux PEP Kits est assuré à tout moment à tous les membres du personnel et leurs dépendants

1.1 Plan de travail UN Cares 2011 disponible 2.1 Informations sur le VIH/SIDA actualisées et facilement accessibles; 2.2 Nombre de staff et dépendants personnes touchées par les séances de sensibilisation; 2.3 Préservatifs disponibles et accessibles à tous à tout moment; 2.4 lieux de dépistage anonyme et de counselling existants connus de tous 3.1 ARV et PEP Kits disponibles et accessibles; 3.2 Procédure d’accès aux ARV et PEP kits connue du personnel

1.1 Le Plan UN Cares a été mis à jour et disponible. 2.1 Informations sur le VIH/SIDA actualisées et facilement accessibles 2.2 - plus de 100 staff UN ont été sensibilisés sur le VIH/SIDA 2.3 Plus 10 000 préservatifs masculins et 1 000 préservatifs féminins distribués 2.4 Plus 500 brochures sur les sites de dépistage partagées 3.1 ARV et kits PEP disponibles dans les secteurs de sécurité 3.2 Non Réalisé

       
Other

       
Human Rights
Application of Human Right Based Approach 1. Les chargés de programme des agences maîtrisent bien l'application de l'approche basée sur les droits humains

1.1 40 chargés de programme des agences sont formés sur l'application de l'approche basée sur le droit humain

1.1 Cette activité n’a pu être réalisée en raison de la crise post électorale. Au lendemain de la crise, la priorité a été accordée aux activités de renforcement des capacités des acteurs nationaux et de soutien aux élections législatives de décembre 2011.

$10,000.00

       
Strengthening the capacity of UNCTs to support national human rights protection systems 1. La commission nationale des droits de l'homme (CNDH), le Ministère de la Justice et des Droits (MJDH) et des ONGs mènent des enquêtes sur les violations des droits de l'homme, publient des rapports y afférent et assistent les victimes de ces violations 2. Appui del'Equipe-pays à la mise en oeuvre du programme d'enseignement des droits de l'homme et de la citoyenneté dans les écoles primaires, secondaire et de formation professsionnelle

1.1 150 personnes (membres de la CNDH, personnels du MJDH et membres des ONGs) sont formées sur les techniques d'enquête et de reporting 1.2 Nombrede rapports sur les violations de droits de l'homme produits, 1.3 nombre de victimes des violations des droits de l'homme assistées 2.1 le programme d'enseignement est élaboré; 2.2 les enseignants sont formés; 2.3 les manuels sont édités; 2.4 les cours sont dispensés aux élèves

1.1 103 responsables d’ONG nationales ont été formés en technique de monitoring, de documentation et de rédaction de rapports sur la situation des droits de l’homme. 2.1 - Le plan d'action ainsi que les programmes d’enseignement de la discipline "Education aux droits de l’homme et à la citoyenneté"(EDHC) ont été élaborés. Le décret portant institution de l’EDHC est en phase de signature. 2.2 -La formation des encadreurs pédagogiques est en cours. 2.4 - L'expérimentation de l'EDHC est prévue dans la première quinzaine du mois de février 2012

       
Other

1.1 - Deux rencontres sur la mise en œuvre des mécanismes de justice transitionnelle en Côte d’Ivoire et l’appui du SNU à la CDVR en particulier, auxquelles les représentants des agences du SNU ont participé, ont été organisées.

1.2 - Les agences du SNU se sont accordées sur le rôle d’appui au processus dévolu au SNU

1.3 - 1.3 - Les agences du SNU ont réalisé un projet conjoint de formation sur les droits de l’homme au profit des éléments des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) visant 2400 éléments FRCI sur toute l’étendue du territoire, sous la coordination du cluster protection.

       
Common Services and Premises
Status of initiatives to increase collaboration and cost-effectiveness of UN business operations in support of programme delivery (common services and premises) (1) Les bureaux conjoints de Korogo, Bouake et Man sont fonctionnels (2) Des opportunités de mises en commun de services sont identifiées et progressivement mis en place en étroite collaboration avec l’ONUCI

1.1 Les assistants de coordination sont recrutés et affectés dans les bureaux conjoints de Korogo, Bouaké et Man 1.2 Des plans de travail conjoints pour 2011 sont développés et sont mis en œuvre 2.1 Au moins trois services communs supplémentaires (banque, agences de voyages, études de marché) sont mis en place 2.2 Le plan d'action de ICT est validé

Les analystes de coordination ont été recrutés et affectés aux bureaux conjoints de Korhogo, Bouaké ; La coordination à l’ouest à été installée au bureau conjoint de Guiglo. Les activités des trois bureaux conjoints ont été lancées au début de l’année 2011.

Compte tenu de la crise postélectorale, les services communs planifiés n’ont pas été établies. Ils seront repris dans le plan de travail de 2012.

$30,000.00

       
Other (specify)

Trois missions ont été organisées et permis de faire l'état des lieux pour la mise en place du Bureau de coordination de la zone ouest.

$5,000.00

       
Other (specify)
Other (specify)

       
Result Area 2: Coordination of Emergency Preparedness and Relief
Preparedness
Coordination of emergency preparedness efforts of UNCT members and relevant humanitarian actors 1, Le plan de contingence inter agence est mis à jour chaque trimestre 2, Une cartographie des capacités humanitaires est mise à jour chaque trimestre pour chaque cluster ou sector d'urgence 3, Des outils conjoints d'évaluation rapide des besoins sont utilisés par tous les acteurs et leur personnel est formé à les utiliser 4, Les leader des clusters sont identifiés et fournissent des directives et des formations aux membres de leur cluster

1.1 Le plan de contingence est à jour en Avril, Juillet et Octobre incluant un plan de reponse par secteur et les listes de stock 1.2 Le plan de contingence est activé conformément aux seuils identifiés 2.1 Les mises à jour se font en meme temps que le plan de contingence 2.2 Au moins 75% de l'ensemble des capacités sont cartographiées 3.1 Tous les membres des clusters utilisent les outils d'évaluation rapide des besoins 3.2 Une formation est donnée à au moins 4 clusters clés (Santé, Nutrition, Sécurité alimentaire, eau et assainissement et Protection) 4.1 Les directives et règles du IASC sont disséminées dans les clusters

1.1/1.2 - Le plan de contingence a été mis à jour en novembre (en relation avec tenue des élections législatives), incluant un plan de réponse par secteur et les listes de stocks. La situation n’a pas demandé l’activation du plan.

2.1 /2.2 - Plus de 80% des capacités humanitaires ont été cartographiées, lors des (deux) évaluations, faites pendant et immédiatement après la crise post électorale.

3.2/ 4.1 Les formation n’ont pas été données au niveau pays. Cependant, les directives et règles IASC ont été diffusées au sein des clusters.

       
Relief
Establishment of Humanitarian Country Team 1, Le HCT fournit un leadership stratégique à la réponse humanitaire

1.1 HCT se réunit deux fois par mois 1.2 Au moins 75% des membres du HCT sont présents 1.3 Au moins 75% des recommandations du HCT sont mises en œuvre dans les délais

1.1/1.3 - l’HCT s’est réuni 2 fois par mois avec une présence régulière entre 60 et 80 % des membres. Le suivi demeure un défi, car en moyenne seulement 50 % des recommandations sont mises en œuvre.

       
Development of a response plan 1, Le plan d'action d'urgence humanitaire de 6 mois est mis à jour en Avril

1.1 Le taux de mise en œuvre des projets EHAP est supérieur à 60% 1.2 Tous les clusters activés sont impliqués dans leur revue

1.1/1.2 l’EHAP a été révisé en juin. Moins de 50 % des projets EHAP ont été mis en œuvre. Tous les clusters activés ont été impliqués dans leur revue.

       
Coordination of humanitarian operations 1, Les priorités de réponse humanitaire sont prises en compte dans les plans de réponse des clusters 2, Les activités transversales de réponse et les problèmes sont adressés de manière coordonnée et efficace 3, Les clustes décentralisés sont efficaces dans les domaines de réponse humanitaires

1.1 Les clusters se réunissent chaque semaine durant les périodes d'urgence 1.2 Plus de 75% des clusters sont actifs 2.1 Les réunions intercluster ont lieu deux fois dans le mois 2.2 Tous les leads de cluster sont présents 2.3 Nombre de décisions clés soumises au HCT pour validation 3.1 Les clusters décentralisés sont impliqués

1.1 Pendant la période d’urgence les réunions ont eu lieu hebdomadairement, puis toutes les 2 semaines. 1 .2 Les 9 clusters existant en CDI sont actifs (100%) ; 2.1 Les réunions intercluster ont eu lieu toutes 2 semaines, et réunion ad hoc selon besoins. Cependant il a eu un manque de continuité dans la coordination de certains de clusters. 3 .1 – Il a eu un bon fonctionnement des sous-clusters à l’ouest.

       
Advocy 1, Les questions humanitaires clés sont transmises aux autorités et partenaires concernés 2, Les droits humanitaires sont respectés et l'accès est guaranti

1.1 Nombre de HCT ou HC qui sont en contact avec les autorités 2.1 Toutes les populations affectées sont accessibles et reçoivent le secours à temps

1.1/1.2 – Des plaidoyers ont été faits, notamment auprès autorités sur respect du caractère volontaires des retours, et dans le domaine de la protection. En octobre, suite à l’appui et plaidoyer de l’OCHA, le Ministère de l’Empli, Solidarité et Affaires sociales a mis en place le Comité National de Coordination de l’Action Humanitaire.

       
Resource mobilization 1, Les activités de réponse humanitaires critiques sont menées à temps et de manière efficace 2, De nouvelles urgences soudaines ont l'appui du CERF

1.1 Le EHAP est finacé à plus de 50% 2.1 Le niveau de financement du CERF

1.1 - L’ EHAP a été financé à l’hauteur de 37% 2.1 – Le CERF a contribué avec 16,6 millions d’USD aux urgences humanitaires en CI.

       
Other (specify)

       
Result Area 3: UN Advocacy and Resource Mobilization
Joint UNCT Advocacy and Communications
Development/implementation of the UNCT communications/advocacy strategy & plan (1) Elaboration et mise en œuvre d'une stratégie de communication "One UN" qui renforce et fait valoir l'impact de la contribution du SNU (2) Le SNU dispose d'un outil de communication commun

1.1 Existence d'un document de stratégie de communication One UN validé par la UNCT et assortie d'un plan d'action 2.1 Le site Web des Nations Unies est lancé et est alimenté régulièrement 2.2 Le rapport annuel du SNU est produit et est largement partagé au niveau national et international 2.3 Nombres de messages et conférences de presse pertinents à la contribution des Nations Unies 2.4 Niveau d'intégration de la communication pour le changement de comportement dans les programmes, les projets et les approches de travail

1.1 L’UNCG a élaboré et mis en œuvre un plan de travail de communication commun au SNU. L’UNCT a identifié les priorités stratégiques au niveau de la communication commune qui seront reprises et développés dans la stratégie commune de communication, retenue comme une des priorités de 2012. 2.1 Le site Web a été reformulé et mis à jour régulièrement ; 1 .3 - Les populations ont été sensibilisées sur la paix et la réconciliation nationale ainsi que sur les grandes thématiques des Nations Unies lors de la commémoration de 3 journées internationales, l’organisation d’un concert musical et le lancement d’un « album de réconciliation ».

La situation humanitaire dans la zone ouest a été rendue plus visible à travers l’organisation de Trois (3) tours de presse, Deux (2) films documentaires, Deux conférences de presse, Deux (2) plateaux télés, X Publications sur Abidjan.net

$110,000.00 $20,000.00 $53,000.00

       
Other (specify) 1. Les chefs d'agence peuvent communiquer à tout moment

1.1 Système WIMAX installé et fonctionnel

Le système WIMAX a été mis en place ; sa fonctionnalité n’a pas été optimale. L’équipe ETC a identifié et partagé les leçons apprises.

       
Joint UNCT Resource Mobilization Strategy
Development/implementation of RM strategy 1. Une stratégie commune de mobilisation de ressources est mise en place, incluant le Fond de Consolidation de la Paix 2. Le fonds local de transition permet de financer des projets dans le domaine de la consolidation des activités humanitaires et de la réhabilitation

1.1 Un tableau de suivi des dépenses et des ressources mobilisées est disponible et actualisé 1.2 Une stratégie de mobilisation des ressources est disponible 2.1 Nombre de projets financés par le Fonds local de transition

1.1 Des fonds (10,5 millions de USD) ont été mobilisés auprès de PBSO pour la mise en œuvre du Plan prioritaire pour la Consolidation de la Paix et des contacts ont été menés auprès d’autres partenaires. 1.2 Une stratégie de positionnement du SNU a été définie au cours de la retraite des Chefs d’agence, ce qui permettra une mobilisation des ressources 2.1 16 projets financés par le FLT sont en cours

       
Other (specify) 3. Des ressources sont mobilisées pour la coordination du SNU

3.1 Niveau de contribution des agences du SNU au budget de la coordination

3.1 - Les agences du SNU ont contribué au Budget de l’unité de la coordination à l’hauteur de 219,000 USD

       
Result Area 4: Security Management
Security
Duty station specific security risk assessment (SRA) for all locations in the country where UN staff are present 1. Le SRA pays et les SRA régionales sont préparés et approuvés selon les procédures DSS

1.1 SRA pays et SRAs régionales sont à jour et signés.

1.1 Le SRA de la Cote d’Ivoire a été mis à jour, approuvé et partagé avec toutes les agences.

       
Implementation of mitigating measures as identified in SRA 2. Les mesures de réduction des risques sont bien définis dans les SRA et leur mise en œuvre suive par les autorités impliqués.

2. La plupart des mesures de réduction des risques est mise en oeuvre.

2. Le MOSS – document qui contient les mesures de réduction des risques - a été révisé et envoyé aux membres du SMT pour étude et avis éventuels avant soumission au siège (DSS). La Majorité des agences réponde aux normes MOSS (voir infra).

       
Up to date security plan 3. Les programmes des agences sont clairement identifiés: types d’activités, zone d’opération dans lesquelles les employés sont déployées, le programme est complet et réaliste et les annexes sont corrects et à jour.

3.1 Le Plan de Sécurité est à jour selon les critères mentionnés.

3. Le Plan de sécurité – y compris identification des opérations des agences - a été mis à jour et approuvé par le siège (DSS). Il reste néanmoins certaines corrections à y apporter, qui ont été signalées à DSS.

       
Security Management Team 4. La situation sécuritaire en Cote d’Ivoire est évaluée conjointement et en conformité avec les Standards Minimaux de Sécurité Opérationnelle (MOSS) et les Standards Minimaux de Sécurité Résidentielle (MORSS) les mesures de réduction des risques sont identifiées.

4.1 Les réunions SMT ont lieu toutes les deux semaines avec au minimum de quorum présent. 4.2 Décisions des réunions de SMT

4.1 Les réunions du SMT ont eu lieu selon le programme établi, sous la présidence du DO ou du DO a.i. 4.2 Toutes les minutes – avec décisions prises par l’SMT - ont été partagées avec membres et envoyées à DSS.

       
Implementation of security training for staff 5-Les Points Focaux Sécurité des agences sont formés par DSS. 6-Les nouveaux arrivés reçoivent un briefing de sécurité. 7-Chaque agence reçoit un briefing de sécurité pour tous ses fonctionnaires.8-Des exercices sont faits selon besoin.

5.1-Les Points Focaux de Sécurité reçoivent une formation chaque mois. 6.1-Chaque nouveau fonctionnaire est briefé. 7.1-DSS organise des briefings pour tous les fonctionnaires dans chaque agence chaque année. 8.1-Simulations de regroupement et d’évacuation sont effectuées.

5.1 - Les points focaux des agences se sont réunis régulièrement pour des séances d’entrainement et de sensibilisation sécuritaire. La cellule de sécurité se réunit, en principe, avant chaque SMT. 6.1 –Les nouveaux fonctionnaires ont été briefés. 8.1 - Compte tenu des troubles sécuritaires dans le pays, les exercices de regroupement ont été décommandés par la hiérarchie. Des exercices en salle (table top exercices) ont cependant été organises par DSS pour l’ONUCI, mais sans participation des agences.

       
Other 1. L’ensemble des agences des Nations Unies ont des locaux conformes aux Standards Minimaux de Sécurité Opérationnelle (MOSS) 2. Les résidences du personnel international des Nations Unies respectent les Standards Minimaux de Sécurité Résidentielle (MORSS)

1.1 Aucune agence n’a des locaux ne respectant pas les règles MOSS. 2. 1 Aucune résidence du staff international ne respecte pas les règles de sécurité MORSS.

1.1 La majorité des agences répondent aux normes MOSS. (certaines agences n’arrivent pas à respecter le MOSS environnemental du fait de leur situation en ville ou du partage du bâtiment avec des entités non UN). 2.1 Le MORSS est respecte par tout le staff international.

       
Result Area 5: Non-Resident UN Agencies
Special measures to integrate non-resident UN agencies in UNCT processes
Supporting the Involvement of non-resident UN agencies in the national strategic planning processes/ UN programming (1) Les agences non résidentes ont participé au processus de planification de l’UNDAF 2011 et leurs activités sont reflétées dans le plan de travail UNDAF 2011 (2) Les résultats de la mise en œuvre des activités des agences non résidentes sont intégrés dans le rapport annuel de la revue UNDAF 2011 (3) Toutes les agences non résidentes présentes en Côte d’Ivoire reçoivent les rapports et compte rendus des réunions du comité de programmes et de l’UNCT

1.1 Etude réalisée sur la contribution et la mobilisation des agences non-résidentes 1.2 Nombre d'agences non résidentes dont les activités sont reflétées dans l'UNDAF 2011 2.1 Nombre d'agences non résidentes présentes dans le rapport de la revue UNDAF 2011 3.1 nombre de comptes rendus et de rapports reçus

1.1 L’étude n’a pu être réalisée à cause de la situation de crise post électorale. 1.2 Le FIDA, l’UNESCO et l’ONU-Habitat ont des activités qui sont reflétées dans l’UNDAF 2011. 2.1 La revue annuelle UNDAF 2011 n’a pas encore eu lieu et des échanges sont en cours en vue de s’assurer de la participation d’au moins deux agences non-résidentes. 3.1 Tous les comptes-rendus des réunions UNCT, ainsi tous les documents clés de l’UNCT ont été transmis aux responsables des ANR.

$15,000.00

       
Other (specify)

Le soutient aux ANR est assuré à travers la présence d’un PF ANR au sein de l’unité de Coordination ; Un point focal ANR a été en fonctions au sein de l’unité de Coordination pendant l’année 2011 (financement PNUD)

$89,738.00

       
Result Area 6: Coordination Capacity of the UNCT
Strengthening UNCT Coordination Capacity
RCO Staffing 1. L'Unité de coordination dispose les capacités nécessaires pour renforcer la planification stratégique, la coordination du SNU au niveau national et régional,le Suivi-évaluation, la mobilisation des resources et la communication de l'équipe pays du Système des Nations Unies

1.1 l'équipe de l'Unité de coordination est au complet: un conseiller en Planification Stratégique, un spécialiste en Coordination, un spécialiste en relèvement , un spécialiste en mobilisation des ressources, un chargé de suivi-évaluation et point focal des agences non résidentes, un spécialiste en communication, 3 assistants de coordination et un chauffeur, 1. 2 Chaque staff de la Coordination participe à au moins une formation 1.3 Des voyages d'études sont organisées dans les pays pilotes DAO

1.1 – Trois professionnels ont été affectés à l’unité de coordination: un spécialiste en Coordination, un spécialiste en relèvement et un spécialiste en communication; Les analystes de coordination ont été recrutés et affectés aux bureaux conjoints de Korhogo, Bouaké ; La coordination à l’ouest à été installée au bureau conjoint de Guiglo. Les activités des trois bureaux conjoints ont été lancées au début de l’année 2011.

1.2 – voir infra 1. 3 – Les voyages n’ont pu être organisés cette année.

$332,000.00 $99,000.00 $21,000.00 $508,960.00 $1,048,806.00 $110,000.00

       
Materials/Equipment 1. L'unité de coordination dispose des équipements et matériels nécessaires pour son bon fonctionnement

1. 1 Ordinateurs Imprimantes Photocopieuse Retro projecteur Matériels et fournitures de bureau Matériels de communication consommables de bureau achetés

1.1 - L’opérationnalité de l’unité de Coordination – niveau central et régional - a été assurée. Des équipements ont été achetés : 5 laptots, 4 desktops, 2 imprimantes, 1 photocopieuse, 1 rétroprojecteur, 1 écran sur pied mobile.

$11,000.00 $20,000.00

       
Training of UN staff 1. Les capacités de l'équipe pays et des chargés de programmes sont renforcées

1.1 Formation UNCT et des chargés de programme sur RBM, HRA

Un membre de l’équipe a bénéficié d’une formation sur « Programm and project Impact assessment » à Montréal au mois de Septembre 2011. Deux membres de l’Equipe ont participé à l’atelier de coordination pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre du 22 au 25 février 2011 au Congo Brazzaville.

$30,000.00 $22,000.00 $15,000.00

       
Other (specify)

       

TOTAL $407,000.00 $192,000.00 $0.00 $0.00 $1,243,806.00 $168,000.00 $491,000.00 $508,960.00 $0.00 $89,738.00



   Joint Programmes


         *** no joint programmes reported ***






   Coordination Procedures and Practices

Coordination practices and procedures
CP Results Recommendations to DGO
Les contestations découlant de la proclamation des résultats du second tour des élections du 28 novembre 2010, ont replongé la Côte d'Ivoire dans un nouveau cycle de violences. Ces violences post-électorales ont occasionné plusieurs pertes en vies humaines mais surtout d’importants mouvements internes et externes, de population. En outre, cette situation de crise a induit une exacerbation des violences basées sur le genre VBG, particulièrement les violences sexuelles. Pour la seule localité de Duékoué, 21 femmes survivantes de violences sexuelles ont été enregistrées dès le début de la crise. Face à cette situation le Sous Cluster VBG a été réactivé par le Coordonnateur humanitaire afin de coordonner, renforcer et améliorer les interventions de tous les acteurs intervenant dans la réponse aux violences basées sur le genre en Cote d’Ivoire. Le Sous Cluster VBG dont l’UNFPA assure le lead est composés de représentants du Gouvernement, des Agences du Système des Nations Unies, des ONG nationales et internationales.

Transaction costs: Renforcer les directives et appui aux mécanisme de collaboration entre le sousclusters humanitaires (v.g. VBG) le Groupe thématique inter-agences (v.g. Genre) et les groupes sectoriels.
Achievements:
Lessons learned:- Le renforcement et la redynamisation des plateformes VBG renforce les mécanismes de référencement et la collecte de données ; - Le partage régulier des informations (sitrep OCHA), et l'appui de la coordination Humanitaire, a permis une meilleure visibilité auprès des donateurs;
Suite à la contestation par les parties en présence, des résultats des élections présidentielles en novembre 2010, la Côte d’Ivoire a connu une crise socio politique émaillées de violences inter communautaires. En effet, les tensions intercommunautaires qui se sont accrues à partir de Janvier 2011, ont conduit à des affrontements à l’ouest et à Abidjan qui ont eu pour conséquence des violations graves des droits de l’homme dont des pertes en vies humaines, des destructions de biens, des cas de viols et d’importants mouvements internes et externes de population. Au niveau de l’Ouest du pays, environ quarante et un milles (41.000) personnes, en particulier des femmes, des enfants et des vieillards, ont trouvé refuge dans plusieurs localités des régions du Moyen-Cavally et des Montagnes. Concernant le district d’Abidjan, on estime en fin février 2011, à près de 200 000 personnes déplacées ayant fui les zones de combat. Bien que certains de ces PDI aient été recueillis dans des familles hôtes, la plupart étaient sur des sites et y vivaient dans des conditions difficiles. Face à cette situation, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de réponse inscrite dans le Plan de contingence Inter Agence, en synergie avec les acteurs humanitaires, le SNU a apporté des réponses aux besoins urgents des populations affectées par la crise à l’ouest du pays et à Abidjan ; les domaines ciblés sont particulièrement la santé de la reproduction et la lutte contre les violences basées sur le genre

Transaction costs:
Achievements:
Lessons learned:L’application des interventions planifiées dans le plan de contingence à travers le renforcement de capacité en DMU, la commande et le pré positionnement de kits en SR et VBG a permis des actions rapides ; L’implication des structures déconcentrées notamment en matière de santé a permis une appropriation nationale des interventions humanitaire et un renforcement des capacités de ceux-ci en matière de coordination et de prise en charge des population en situation de crise.



   2012 Workplan

2012 Workplan
KEY RESULTS AREA Expected Outputs Perf. Indicators Actual Outputs at Year End Funds required/spent at Year End Additional support needed from HQ or Regional Director's Team Target Date
SRC UNCCF UN Agencies Other
Req Spt Req Spt Req Spt Req Spt Q1 Q2 Q3 Q4
Coordination for Results (WORKPLAN 2012)
A) UNCT Contribution to the National Development Plan/Poverty Reduction Strategy/MD and MDGs plan UN support to formulation/implementation of relevant national strategies or plans e.g. JAS/NDP/PRSP 1 - Le Plan National de Développement est finalisé, validé et sa mise en œuvre est coordonnée de façon efficiente avec l'appui du SNU.

1.1 Nombre de participation du SNU aux travaux (réunions et ateliers) de préparation du PND ; 1.2 Validation du PND avec la prise en compte des contributions du SNU 1.3 Nombre de participation aux réunions de Coordination de mise en œuvre du PND : (Agences/réunions sectoriels ; SNU/ Secrétariat technique). 1.4 Appuis fournis aux mécanismes de coordination de l’aide

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
UN plan to support the implementation of the Millennium Declaration, including scaling up IADG/MDG initiatives * 1. Le plan d’accélération de l’OMD 5 est mis en œuvre de façon conjointe et coordonnée.

2. Une étude pour la mise en œuvre d’autres plans d’accélération des OMD est élaborée par le SNU.

1.1 Plan d’accélération de l’OMD5 adopté ; 1.2 Programme conjoint pour l’appui à la mise en œuvre de l’OMD5 élaboré et sa mise œuvre a démarré ; 1.3 La revue annuelle de la mise en œuvre du plan est organisée et un rapport adopté.

2.1 – Etude disponible, partagé et discuté au sein de l’UNCT.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

30/06/2012 31/12/2012
UN support to capacity development strategies 1 Appuyer la formulation et mise en œuvre du plan national de renforcement des capacités.

2 Appuyer l’élaboration des stratégies et politiques sectorielles.

1.1 - Nombre d’appuis (techniques) du SNU à l’élaboration du cadre stratégique de reforme administrative et de renforcement institutionnel (PNUD). 1.2 – Adoption du cadre stratégique de reforme administrative et de renforcement institutionnel, avec la prise en compte des contributions et l’appui du SNU. 1.3 – Nombre d’appuis – techniques, financiers, logistiques, etc. - du SNU apportés à la mise en œuvre du Plan National de renforcement de Capacités.

2.1 Nombre et qualité des stratégie/politiques sectorielles élaborés avec l’appui du SNU

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

30/09/2012 31/12/2012
UN assistance to national authorities for the preparation of the national report on the implementation of the Brussels Programme of Action of LDCs 4 *

Other

Formulation/implementation of a transition plan or strategy 5

B) Aid Coordination/ Management / Paris Declaration Planned efforts to making use of national systems in the areas such as programme/project reporting, PRS/sectoral monitoring and evaluation systems, annual PRS/sectoral performance reviews, national procurement systems, etc

UN support to aid coordination/management 1. Les mécanismes nationaux de gestion et coordination de l'aide public en Côte d'Ivoire sont développés et mis en œuvre, avec l’appui du SNU.

1.1 une cellule de coordination de l’aide au développement et de coordination des partenaires est crée, conformément aux principes de la déclaration de Paris. 1.2 Un système d’information sur l’aide publique au développement est disponible (PNUD). 1.3 Niveau d’implication du Gouvernement aux mécanismes de coordination des partenaires techniques et financiers (y compris groupes de partenaires).

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
Other 1- Le Devinfo est à jour toute l’année, utilisé comme plateforme de la statistique nationale et sert comme instrument de suivi-évaluation des interventions de développement (UNICEF).

1.1 La base de données Devinfo est régulièrement actualisée (nombre d’actualisations au cours de l’année) ; 1.2 introduction des données de l’enquête EDS dans DEVINFO ; 1.3 Nombre de rapports (ou autres) produits à l’aide du DEVINFO"

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00 A preciser par Equipe-technique DEVINFO (Cote d'Ivoire)

31/12/2012
C) UNDAF/Common Programming Efforts to align UN programme cycle with national development cycle * 1 - La stratégie d'appui des NU (UNDAF) est en ligne avec les priorités nationales (le plan de travail annuel de l'UNDAF est aligné sur les matrices et plans d'actions du PND).

1.1 L’UNDAF est révisé à la lumière du nouveau PND, et adopté. 1.2 Niveau d’alignement du plan de travail UNDAF 2012 avec la matrice d’actions prioritaires du PND

$15,000.00 $0.00 $0.00 $0.00 Appui tecnique demandé au RDT/DOCO-WCA pour le processus de révision de l'UNDAF et controle de qualité du produit final (à préciser par Comité de Programme).

30/06/2012 30/09/2012
Preparation of Country Analysis/UNDAF/UNDAF Action Plan

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Implementation of UNDAF M&E Framework * 1 - Mise en œuvre du plan annuel de Suivi et évaluation de l’UNDAF pour 2012, avec indicateurs révisés (et alignés sur le PND).

1.1 Adoption du plan annuel de M&E de l’UNDAF pour 2012. 1.2 Révision de la matrice de suivi et évaluation de l’UNDAF avec des indicateurs SMART ; 1.3 Révision du calendrier de S§E de l’UNDAF.

$2,500.00 $0.00 $0.00 $0.00

30/04/2012
UNDAF Annual Review/ UNDAF Evaluation/SOF 1 – Réalisation de la revue annuel de l’UNDAF, y compris préparation des plans annuels de travail 2013.

1.1 Revue annuelle conjointe réalise. 1.2 Rapport annuel de l’UNDAF adopté par le Gouvernement et le SNU 1.3 Plans de travail de l’UNDAF 2013 disponibles.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

30/11/2012
Other 1. Renforcement de la collaboration et coordination des activités sur le terrain (bureaux régionaux), y compris l’appui à toutes activités transfrontalières.

1.1 Nombre de bureaux intégrés de terrain ouverts.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
Progress towards UNDAF outcomes (inputs provided by theme group chairs) 1- Mise en œuvre coordonnée du plan de travail annuel UNDAF 2012 avec la prise en compte des thèmes transversaux, et en référence au plan annuel (actualisé) de suivi et évaluation pour 2012.

1.1 Augmentation du taux d’exécution financière annuel de l’UNDAF (cible 85%) ; 1.2 Taux d’exécution financière global (4 ans) de l’UNDAF supérieur à 80 % (baseline 52%). 1.3 Plans annuels de travail UNDAF adoptés et mis en œuvre. 1.4 Niveau de prise en compte de thématiques transversales.

$2,500.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
Joint planning initiatives with UN peacekeeping, peacebuilding, political and humanitarian actors (e.g. UNDAF plus, Integrated Strategic Framework). 1 - L’ISF est révisé et sa mise œuvre se fait à travers des projets intégrés entre la UNCT et l’ONUCI.

1.1 Redynamisation du Groupe de Coordination Stratégique (nombre de réunions); 1.2Réalisation d’une retraite « intégré » entre l’ONUCI et l’Equipe-Pays ; 1.3 L’ISF est révisé et adopté 1.4 Une stratégie de transition et les modalités opérationnelles sont élaborées et validés par l’UNCT et l’ONUCI 1.5 Nombre de projets conjoints/ integrés développés et mis en œuvre.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

30/05/2012 31/12/2012
D) Joint Programmes Preparation/ implementation of new Joint Programmes * 1 - Renforcer la coordination des actions des ASNU à travers la mise en œuvre de deux nouveaux projets conjoints, et la poursuite de la mise en œuvre du programme conjoint de lutte contre la pauvreté (Bas Sassandra) et du projet conjoint sur la lutte contre le SIDA (vide infra).

1.1 - Lancement et mise en œuvre du projet conjoint sur l’OMD 5 « Santé maternelle  ». 1.2 Le projet conjoint conjoints  sur la « réintégration socio-économique à l’ouest du pays" est formulé et sa mise en œuvre en cours. 1.3 – Niveau de Mise en œuvre du programme conjoint de lutte contre la pauvreté (Bas Sassandra)

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
M&E of Joint Programmes 1 - Appui à formulation des plans de S§E des deux nouveau projets conjoints.

1.1 Plans de S§E disponibles et adoptés. 1.2 Adoption des rapports annuels des projets conjoints

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

30/06/2012 31/12/2012
Other

E) HACT Status of HACT implementation/compliance7 in the country * 1. La mise en œuvre du HACT, par les agences concenées, a effectivement démarré;

1.1. Les rapports de la macro-évaluation ainsi que la micro-évaluation sont disponibles et validés par toutes les parties prenantes.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

30/09/2012
Strengthening national systems/capacities through HACT 1. Le personnel des agences du système des Nations Unies ainsi que les partenaires nationaux comprend les principes du HACT et maîtrise ses outils, notamment le FACE

2. Le plan de renforcement des capacités des partenaires nationaux est actualisé et mis en œuvre.

1.1 Nombre de Ateliers d'orientation et de formations organisés à l'intention des partenaires nationaux et personnel des ASNU.

2.1 Nombre de personnes des ASNU et partenaires formés sur l’HACT, y compris sur l’utilisation du FACE.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
Other

F) Gender Equality UN support to incorporation of gender equality in national planning processes (such as National Development Strategies; PRSPs; SWAPs; Joint Assistance Strategies, etc.) 1 - La Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre est finalisée et validée avec l'appui de UN Action.

2 Le plaidoyer pour l’adoption des documents cadres élaborés se fait de manière coordonnée (Code des Personnes et de la Famille, Loi des quotas, etc.)

3 - Un appui technique est apporté de manière conjointe au Ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant (MFFE) pour la finalisation de la Politique Nationale de la Famille.

4 - Un appui technique est apporté au MFFE en vue de la vulgarisation des conventions et résolutions internationales (CEDEF, CDE, R 1325, 1882, 1888, 1960, etc.) et loi nationale (Loi sur les MGF).

5 - Des Programmes conjoints sur la lutte contre les violences basées sur le genre sont élaborés et/ou finalisé et soumis.

6 - Un appui technique est apporté à la partie nationale (DEPG) dans le cadre de la mobilisation des ressources financières pour la mise en œuvre du Plan D’Action de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des NU (2008-2012)

1.1. Existence du document de stratégie nationale de lutte contre les VBG, validé et diffusé en 2012. 1.2 - Recrutement de conseiller UN ACTION (UNFPA)

2.1. Nombre de documents cadre adoptés.

3.1. Existence de document de Politique Nationale de la Famille finalisé et validé.

4.1. Nombre de conventions et de lois vulgarisées (actions prises et public cible)

5.1. Au moins deux (2) Programmes Conjoints sur la lutte contre les VBG élaborés et un (1) document signé

6.1 Ressources financières mobilisés et disponibles pour la mise en œuvre du Plan D’Action de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des NU (2008-2012)

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/03/2012 31/12/2012
Capacity development for gender theme groups to support UNCT to respond to national priorities for gender equality 1- Une stratégie commune de plaidoyer pour la gratuité du certificat médical dans le cadre de la prise en charge des VBG est mise en place.

2- Les membres du Groupe Thématique Genre élargi sont formés en : Gender Score Card. et Budgétisation Sensible au Genre (BSG).

3- Les membres du Groupe Thématique Genre élargi sont sensibilisés sur les conventions et résolutions internationales (CEDEF, Résolutions 1325, 1882, 1888, 1960, etc.) et loi nationale (Loi sur les MGF). 4 -Un appui technique est apporté au Ministère de l’Economie et des Finances pour la réalisation de l'Audit Genre

1.1 Existence d’une stratégie de plaidoyer pour la gratuité du certificat médical.

2.1. Nombre de participants/participantes ayant reçu une formation en Gender Score Card 2.2. Nombre de participants/participantes ayant reçu une formation en BSG.

3.1. Nombre de personnes sensibilisées sur les conventions et résolutions internationales et loi sur les MGF

4.1 - Rapport de l’Audit Genre disponible

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Other 1. Les journées commémoratives (JIF, Anniversaire de la Résolution 1325, 16 jours d’activismes) sont organisées de façon conjointe.

1.1 Existence de rapports des journées commémoratives organisées.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
G) HIV/AIDS Establishment of Joint UN Team on AIDS and implementation of joint programme of support on AIDS * 1 La coordination en matière de prévention du VIH/SIDA, au sein du système des Nations Unies, est effective.

2 Le plan d’appui conjoint des nations unies 2012 est adopté et mis en œuvre.

1.1 Plan annuel de travail et plan d’action 2012 élaborés et mis en œuvre.

2.1 Rapport de mise en œuvre du plan d’appui conjoint des nations unies 2012 disponible.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
UN support to the national response to AIDS through strengthening the Three Ones * 1 - Les capacités de coordination des organes centraux et décentralisés du Conseil National de lutte contre le VIH/sida (CNLS) sont renforcées

2 - La planification opérationnelle de lutte contre le Sida intégrant la dimension genre est effective

3 - Les capacités nationales de mobilisation de ressources et de gestion des ressources mobilisées pour le financement des interventions de lutte contre le sida sont renforcées

4 - Les capacités institutionnelles des structures nationales et locales en matière de suivi-évaluation des interventions de lutte contre le VIH/Sida sont renforcées.

1 -(i) Nombre de Comités décentralisés fonctionnel avec l’appui du SNU, (ii) Nombre de réunion des organes centraux (CNLS et FP), (iii) Nombre d’acteurs formés sur la bonne gouvernance, le leadership et le management du VIH

2 - (i) 4 plans d’action régionaux finalisés ; (ii) un plan opérationnel national ; (iii) 4 plans de développement locaux intégrant le VIH et le genre disponible

3 - (i) Plan de mobilisation des ressources disponible, (ii) l’accès aux mécanismes de financement transitoire du Fonds Mondial Rapport annuel de la lutte contre le sida disponible,

4 -(i) Groupe de référence en suivi et évaluation fonctionnel, (ii) Nombre d’acteurs formés sur le suivi évaluation.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

HIV/AIDS in the Workplace 1 La politique des Nations Unies en matière de VIH/sida (UN cares) est bien connue de tout le personnel des Nations Unies en Cote d’Ivoire

2 Le personnel des Nations unies et leurs dépendants en Côte d’ivoire sont bien informés sur la prévention du VIH/sida et la prise en charge

3 L’accès aux ARV et aux PEP kits est assuré à tout moment à tous les membres du personnel et leurs dépendants

1.1 Nombre de personnel en CI avec formation sur la politique des NU pour le VIH/SIDA ;

2.1 Information sur la prévention du VIH/sida actualisées et facilement disponible dans les lieus de travail; Nombre de staff et dépendants touchés par des séances de sensibilisation ; nombre de lieux avec préservatifs accessibles (examens faits mensuellement par l’EC) ;

3.1 Nombre de personnes ayant fait les tests de dépistage anonyme et fréquenté les séances de counselling. 3.2 ARV disponibles (taux de couverture du staff PVVIH/SIDA) 3.3 Nombre de PEP kits disponibles et accessibles dans les lieux de travail.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Other 1 Relancer le forum de coordination des partenaires de lutte contre le VIH/SIDA

1.1 Nombre de réunions du forum de Coordination des partenaires

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
H) Human Rights Application of Human Right Based Approach 1 L’approche basée sur les droits est intégrée de façon satisfaisante dans le processus de planification de projets et programmes de l’Equipe pays des Nations Unies

2 Le Groupe Thématique Droits de l’homme (GTDH) est pleinement opérationnel.

1.1 Nombre de chargés de programme des agences du SNU ayant été formés sur l’approche basée sur les droits de l’homme ; 1.2 Programmes et projets intégrant de façon satisfaisante les standards internationaux relatifs aux droits de l’homme. 1.3 Contributions du GTDH à l’UNDAF ;

2.1 Actualisation et adoption des nouveaux termes de référence du Groupe DdH ; 2.2 Nombre de réunions du Groupe DdH ; 2.3 Adoption et mise en œuvre du plan de travail du Groupe DdH.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Strengthening the capacity of UNCTs to support national human rights protection systems 1 L’Equipe pays a contribué à l’application effective de la directive “Human Rights Due Diligence Policy" (HRDDP)

2 Le projet de formation des FRCI aux droits de l’homme est mis en œuvre sur toute l’étendue du territoire

3. Un programme conjoint d’éducation aux droits de l’homme est adopté

1.1 Nombre de briefing/ateliers organisés sur la mise en œuvre de la directive ; 1.2 Nombre d’activités et projets d’appui aux forces de sécurité ayant fait référence à la directive.

2.1 Nombre de sessions de formation organisées ; 2.2 Nombre d’éléments des FRCI formés.

3.1Une décision formelle instituant l’éducation aux droits de l’homme dans les écoles est adoptée ; 3.2 Les outils/kit de sensibilisation sont développés ; 3.3La phase expérimentale dans les écoles identifiées est effective

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Other

I) Common Services and Premises Status of initiatives to increase collaboration and cost-effectiveness of UN business operations in support of programme delivery (common services and premises) 1 - Les deux bureaux conjoints de korogo et Guiglo sont fonctionnels.

2 - Des opportunités de mises en commun de services - et économies -sont identifiées et mises en place

1.1 Les plans de travail conjoints pour 2012 sont adoptés avant 15 février, et mis en œuvre ;

2.1 quatre services communs supplémentaires sont mis en place avec des économies d’échelle (Agences de voyages ; transit et dédouanement; services de gardiennage, services de traduction)

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
Other 1. Les bureaux conjoints sont fonctionnels et des opportunités de mise en commun des services sont identifiées et progressivement mises en place en étroite collaboration avec l'ONUCI

1.1 Nombre de bureaux conjoints et/ou intégrés de terrain ouverts et fonctionnels

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

J) Other Other

Coordination of Emergency Preparedness and Relief
A) Preparedness Coordination of emergency preparedness efforts of UNCT members and relevant humanitarian actors 1 - Le Plan IACP est à jour. 2 - La cartographie des capacités humanitaires de chaque Cluster est mise à jour chaque semestre. 3 - Les membres des clusters sont familiarisés avec les outils communs d’évaluation rapide

1.1 – Le plan IACP est mis à jour en Juin et Novembre, et révisé en cas de détérioration de la situation; 2.1 – La cartographie des capacités humanitaires est mise à jour en Juin et Novembre 3.1 – Les membre des clusters reçoivent régulièrement des coordinateurs les outils communs d’évaluation rapide ainsi que les directives IASC.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Other

B) Relief Establishment of Humanitarian Country Team 1 - Le HCT fournit un leadership stratégique à l’amélioration de la réponse humanitaire

1.1 - Le HCT se réunit deux fois par mois ; 1.2 - Toutes les recommandations de l’HCT sont transmises aux membres en moins de 48 heures, et 75% des recommandations sont mises en œuvre dans les délais agrées. 1.3 - Au moins 75% des membres du HCT sont présents aux réunions ; dans le cas des agences au niveau le plus haut. 1.4 - Le Gouvernement devient membre de l’HCT.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Other 1 .Renforcement des capacités en relèvement communautaire (autorités locales, société civile, staff des NU etc.).

1. 1 Nombre d’ateliers organisés et suivis par les autorités locales et/ou ASNU/ONUCI (Bouaké, Korohogo et Yamoussokro). 1.2 Nombre de missions d’appui technique effectuées dans chacun des bureaux conjoint en 2012 par le Spécialiste du relèvement au BCR. 1.3 Appui technique et financier fourni aux bureaux conjoints

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

30/06/2012
Development of a response plan 1 - Le CAP est mis en œuvre selon les priorités agrées et l’évolution des besoins humanitaires, et son exécution efficacement suivie.

1.1 - Le CAP est mis à jour en Juin 2012, selon l’évolution des besoins humanitaires ; 1.2 – Pourcentage de mis en œuvre (au moins 60 %) des projets humanitaires ; 1.3 - Publication mensuelle de «  Humanitarian dashboard “ à partir de Mars 2012; 1.4 – Les autorités sont informées mensuellement de l’évolution des projets, et impliquées dans la révision du CAP.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Coordination of humanitarian operations 1 – Adresser de manière coordonnée et efficace les activités transversales de réponse et les problèmes inter-clusters; 2 - Renforcer la liaison entre le HCT et les clusters ; 3 - Renforcer de la coordination entre le niveau central et régional ; 4 - établir une stratégie de passation des mécanismes de coordination, entre le SNU et le Gouvernement.

1.1 - Les réunions inter-clusters ont lieu deux fois par mois; 2.1 - Toutes les recommandations de l’HCT sont transmises aux membres des clusters en moins de 48 heures ; 3.1- Participation régulière des facilitateurs et coordonnateurs de cluster. 4.1 - Une stratégie de sortie – du système de clusters - est adoptée en Juin et mise en œuvre à partir de juillet 2012.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Advocacy 1 - Renforcer la qualité et efficacité de l’information partagée avec les donateurs concernant la situation humanitaire, la réponse humanitaire et les gaps à combler.

1.1 Nombre de “dashboard” envoyés aux donateurs; 1.2 Nombre de Bulletins hebdomadaires publiés; 1.3 Nombre de rapports mensuels publiés; 1.4 Nombre de missions au terrain avec donateurs;

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Resource mobilization 1 – Mobiliser des ressources pour le CAP 2012

1 Taux de mobilisation du CAP 2012 supérieur à 50%

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

UN Advocacy and Resource Mobilization
A) Joint UNCT Advocacy and Communications Development/implementation of the UNCT communications/advocacy strategy & plan 1 - Mise en œuvre d’une stratégie (pluriannuelle) commune de communication « Communicating as one » à travers d’un plan (et Budget) de travail pour 2012

1.1 Adoption de la stratégie pluriannuelle. 1.2 Adoption et mise en œuvre du plan de travail pour 2012. 1.3 Nombre d’initiatives/produits intégrés, et organisés de façon conjointe (newsletter, articles dans les journaux, etc.). 1.4 – Niveau de contributions des ASNU au budget commun de communication. 1.5 – Augmentation de la visibilité du SNU en Côte d’ivoire (nombre de événements dirigés au grand public : conférences de presse, tour media)

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
Other

B) Joint UNCT Resource Mobilization Strategy Development/implementation of RM strategy 1. Une stratégie conjointe de mobilisation des ressources est définie et mis en oeuvre

1.1    Document de stratégie et de positionnement des Nations Unies en Côte d’Ivoire finalisé et mise en œuvre 1.2    Niveau de ressources mobilisées conjointement

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

31/12/2012
Other

Security Management (WORKPLAN 2012)
A) Security Duty station specific security risk assessment (SRA) for all locations in the country where UN staff are present 1. Le SRA est à jour et reflète les différentes menaces existantes au niveau national.

1.1 Nombre d’exercices conjoints réalisés avec ONUCI. 1.2 Nombre de visites aux secteurs et aux bureaux régionaux des Agences.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Implementation of mitigating measures as identified in SRA 2. Le MOSS est à jour et réponde à la réalité sécuritaire du pays.

3. Des inspections MOSS seront exécutés, et les éventuelles recommandations – issues de ses inspections – sont mises en œuvre.

2.1 Nombre de mises à jour du MOSS (minimum deux mises à jours pendant l’année).

3.1 Nombre d’inspections MOSS réalisées 3.2 Nombre de mesures/recommandations (MOSS compliance) exécutées

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Up to date security plan 4. Le Plan de sécurité du Pays est à Jour, et révisé au moins deux fois pendant l’année.

4.1 Réalisation d’un exercice « table top” 4.2 Réalisation d’un exercice de regroupement et évacuation

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Security Management Team 5. Les réunions SMT auront lieu selon les directives sécuritaires

5.1Nombre de réunions SMT /Nombre de compte-rendu distribués. 5.2 Pourcentage de participants

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Implementation of security training for staff 6. La formation sécuritaire des Points focaux et fonctionnaires est régulier et permet de renforcer le niveau de préparation sécuritaire du staff des NU.

6.1 Percentage de Staff avec formation “ Basic Security in the field” 6.2 Nombre de nouveaux fonctionnaires briefés.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Other 7. Préparer, et partager avec l’Equipe-Pays, l’analyse (et bilan) du fonctionnement du système de sécurité des NU pendant la crise post-élections en 2011

7.1 Document partagé avec l’UNCT, et discuté au sein des agences. Des mesures de mitigation ont été identifiées et mis en place.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Non-Resident UN Agencies
A) Special measures to integrate non-resident UN agencies in UNCT processes Supporting the Involvement of non-resident UN agencies in the national strategic planning processes/ UN programming 1 Les agences non résidentes participent au processus de révision de l’UNDAF.

2 Les activités des ANR sont reflétées dans le plan de travail UNDAF 2012;

3 Les résultats de la mise en œuvre des activités des agences non résidentes sont intégrés dans le rapport annuel de la revue UNDAF 2012.

4. Le soutient aux activités des ANR est assuré à travers la présence d’un PF ANR au sein de l’unité de Coordination

1.1 Participation active (contributions écrites, participations aux réunions/ateliers) des agences non-résidentes au processus de révision de l’UNDAF ;

2.1 Nombre d'agences non résidentes dont les activités sont reflétées dans le plan de travail annuel de l'UNDAF 2012 ; 3.1 Nombre d'agences non résidentes qui ont contribué au rapport de la revue UNDAF 2012 ;

4.1 Le responsable des ANR est en fonctions et intégré dans l’unité de Coordination (financement PNUD)

$0.00 $0.00 $0.00 $96,677.00

31/12/2012
Other

Coordination Capacity of the UNCT
A) Strengthening UNCT Coordination Capacity RCO Staffing 1- L’Unité de Coordination appuie l’Equipe-pays et contribue aux résultats de l’UNCT, conformément à ses TdR et à son plan de travail.

1.1 Le Chef de Bureau, le spécialiste en Coordination, le spécialiste en Communication, et les (3) analystes à la coordination sont en fonctions et renouvélent leurs contracts. Recrutement d'une AAF. (voir supra autres postes) 1.2 Approbation des Rapports d’évaluation individuelle (RCA), avec résultats positifs.

$108,570.00 $0.00 $1,239,528.00 $0.00

Materials/Equipment 1 Assurer la capacité matérielle et logistique de l’unité de coordination.

1.1 Achats de fourniture de bureau ; 1.2 Achats des équipements de bureau

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00

Training of UN staff 1 Renforcement des capacités du Bureau du CR.

1.2 Nombre de formations par staff (formation on-line, ateliers, etc.).

$0.00 $0.00 $6,000.00 $0.00

Other 1 L’ONUCI appui effectivement le fonctionnement de l’Unité de Coordination

1.1 L’assistante à la coordination (ONUCI) est en fonctions à temps plein. " 1.2 Locaux et mobilier disponibles ; "1.3 Deux véhicule mis à la disposition de l’Unité ; "1.4 Un chauffer de liaison (50% de son temps) disponible pour l’unité.

$0.00 $0.00 $0.00 $0.00


TOTAL $128,570.00 $0.00 $1,245,528.00 $96,677.00